DanaeCare, une association loi 1901

Fondée par Julia Gudefin et André Simonnet en 2012, DanaeCare est une association loi 1901 née de leur expérience en tant que patient et du constat de la dégradation de la relation soignant/patient autant à l’échelle nationale qu’internationale. Cette constatation les a menée dans une douzaine de pays, poussés par la volonté de comprendre les mutations de la relation humaine en santé, en particulier la relation soignant/patient, et les impacts qu’elles engendrent sur le soignant, le patient et l’environnement dans lequel évolue cette relation.

 

DanaeCare fonctionne selon les règles fixées par la loi 1901 relative aux associations et selon les principes de l’économie sociale et solidaire. Elle n'a pas d'orientation politique et n'est pas religieuse. Son équipe est composée de 6 personnes.



Mot des fondateurs


André SIMONNET

Co-fondateur

Président

Julia GUDEFIN

PhD Droit

Co-fondatrice

Vice-Présidente


"Nous sommes deux patients parmi des milliards de patients. Depuis notre tendre jeunesse où la vie nous a emmené dans les couloirs de l’hôpital, nous avons partagé des moments marquants avec des soignants. Nous avons vécu la relation soignant/patient et elle nous a interrogé : pourquoi reproche-t-on à tant de soignants un manque d’écoute ? Un manque d’attention ? Un retard ? Et pourquoi tant de soignants reprochent-ils aux patients une certaine agressivité et un manque de compréhension ?

 

Ce n’est pas dans les statistiques ou les sondages que nous essayons de trouver des réponses. Mais dans l’Homme, l’homme et la femme derrière leur blouse blanche. Dans les visages et les paroles des soignants, nous entrons dans leur vie, dans ce qui les épanouit, dans ce qui les rend triste. Nous partageons leur enthousiasme et leurs angoisses, leurs échecs et leurs victoires. En nous plongeant dans leur vécu et leurs expériences, nous avions envie de comprendre.

 

Nous avons déjà parcouru une dizaine de pays et nous allons encore en parcourir le double. De l’Inde à l’Afghanistan en passant par l’Amérique du Sud, le Moyen-Orient et l’Europe, nous sommes allés à la rencontre des acteurs de la santé. Nous entrons dans leur intimité et ils nous invitent à un voyage dans leur monde riche de la diversité de leur histoire, de leur culture et de leur profession.

 

En mettant au coeur du projet la relation humaine en santé et, en particulier, la relation soignant/patient, nous interrogeons la société dans laquelle nous vivons. Quelle société génère une défiance des patients envers les soignants et réciproquement ? Quelle société engendre des proportions de burn out inattendues parmi les soignants ? Quelle société prend soin de ses soignants ?

 

Nous avons rêvé ce projet où la force d’un réseau international d’acteurs de la santé construit une réflexion mondiale pour comprendre les mutations de la relation humaine en santé et ses impacts sur les soignants, les patients, l’économie de la santé, l’organisation de la santé et les systèmes de santé.

 

Ce projet porte la voix des acteurs de la santé du monde entier et nous en sommes les relais. Notre souhait le plus cher : valoriser la relation humaine en santé dans la formation, la pratique et l'organisation de la santé pour qu'innover par et pour l'humain construise la santé de demain."

 

Julia Gudefin & André Simonnet



Nos valeurs fondatrices


Impacts de la déshumanisation

L'humain au cœur du soin

 

Développer, encourager, favoriser, accompagner les initiatives de valorisation de la relation humaine dans le soin et son organisation tant au niveau de la formation et de la pratique médicales que de l'organisation de la santé.

 


Interculturalité: partage et échange

 

À travers une diversité de cultures, d'histoires et de contextes, favoriser le partage et l’échange de savoir, le développement des bonnes pratiques et leur adaptation locale pour permettre une meilleure relation humaine dans le soin et favoriser la prise en compte de ses enjeux par les citoyens - professionnels ou non professionnels de la santé ou usagers du système de santé – dans le débat démocratique.

 


La "Slow Production"

 

Pour la publication de ses oeuvres audiovisuelles, DanaeCare s’inspire du concept de la « slow food » pour l’adapter au secteur de la production audiovisuelle et photographique.

 

Utiliser des moyens de transport doux, réduire son impact sur l’environnement pendant les tournages et les déplacements, agir et filmer dans le respect des rythmes propres à chaque société d’hommes et de femmes, tel est l’objectif de la « slow production » mise en oeuvre par l’association DanaeCare.

 

Depuis 2012, nous agissons au quotidien pour que cette éthique éco-responsable soit mise en oeuvre lors de nos tournages en France ou à l’étranger.

 



Le comité scientifique international et pluridisciplinaire

DanaeCare s’appuie sur un comité scientifique international et pluridisciplinaire composé d’universitaires et de professionnels soignants investis dans la démarche de valorisation de la relation soignant/patient dans leur propre pays, leur faculté ou centre de formation santé. Le comité publie des travaux scientifiques relatifs à la relation soignant/patient et apporte son expertise sur les questions posées en terme de recherche et de formation.



Nos partenaires


 

ENVIE DE SOUTENIR DANAECARE ?

 


RESTONS EN CONTACT !

Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter trimestrielle avec les dernières informations et les prochains événements liés à DanaeCare.

Nous contacter

office@danaecare.com

+33 (0)6 23  31 19 13